Top ! Willem

lundi 19 mars 2007

Mail Share
  • Un violon dans les mains, Willem - Jean-Baptiste Valeur - fait son entrée en scène et accroche son instrument à un cintre, comme s’il s’agissait d’un simple manteau. Il ne trouve pas son archet - qu’il n’arrive même pas à nommer, comme s’il ne savait pas vraiment parler - et finalement il se rend compte qu’il l’a sur le dos. Il voudrait jouer de la musique mais il n’y arrive pas.

    La magie de ce personnage clochard, assis sur une chaise dans un environnement délabré, se brise quand il commence à jouer pour de vrai. Le clochard disparaît et cède la place au musicien. On a l’impression que l’interprète, assez bon violoniste, a cessé de faire semblant de ne pas savoir jouer... Les choses rentrent dans l’ordre quand le clochard se transforme en maître de musique et dialogue avec un petit violon comme s’il était son élève.

    Ce qui est intéressant dans Top ! Willem c’est justement la forte présence de la musique : Valeur découvre au fur et à mesure un accordéon, un petit piano, une scie musicale... et il essaie d’en jouer. On finit donc par écouter des mélodies célèbres exécutées avec des instruments singuliers, jusqu’au grand final où, grâce à des sons pré-enregistrés, Valeur arrive à jouer à lui tout seul une symphonie de Bartok. Tout est bien réalisé, et le protagoniste se charge à la fin de la représentation d’expliquer tout ce qu’il a fait : il nomme les instruments et les mélodies qu’il a jouées.

    On dirait donc une parfaite et amusante présentation de la musique, convenant parfaitement à un public de jeunes scolaires. Ce qu’on regrette c’est le théâtre : la musique l’occulte. Tout effort de créer des personnages est réduit à néant par l’importance accordée à la musique/(l’envie de jouer des instruments) : inutiles les petites secondes durant lesquelles Valeur fait semblant de ne pas être capable de s’en servir.

    19/03/2007 http://www.lesouffleur.net/spip.php...

  • SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0